Tests auditifs pour enfants

Les tests auditifs peuvent aider à identifier un phénomène de perte auditive, à déterminer si une ou les deux oreilles sont touchées, le type et le niveau de perte auditive, si la perte auditive peut être traitée médicalement ou avec une technologie auditive (par exemple, des aides auditives, des implants cochléaires ou une autre assistance technologique) et comment la perte auditive affectera l’enfant et ses capacités à communiquer.

Les différents types de tests auditifs

Dépistages auditifs

De manière générale, le dépistage auditif permet simplement de confirmer que l’audition de l’enfant est anormale. Les procédures de dépistage sont rapides, fiables et indolores. En cas de résultat négatif au test de dépistage, l’enfant devra subir une évaluation plus approfondie.

Tests auditifs objectifs

Ces tests ne nécessitent aucune réponse ni participation de l’enfant lorsqu’il ou elle entend un son. Ces tests sont généralement utilisés pour les nourrissons et les jeunes enfants, les enfants atteints de déficiences développementales, les enfants non coopératifs, lorsque les autres tests ne sont pas cohérents ou fiables et pour confirmer les résultats de tests comportementaux.

  • Potentiels évoqués auditifs (PEA) : un son est émis dans les oreilles, à l’aide d’écouteurs, et la réponse à ce son est enregistrée. Ces enregistrements sont analysés afin de générer une estimation de la sensibilité auditive.
  • Otoémissions acoustiques (OEA) : les OEA fournissent des informations sur le fonctionnement des cellules ciliées sensorielles à l’intérieur de l’organe auditif (cochlée). Des sons sont envoyés dans l’oreille de l’enfant via un petit embout et un microphone enregistre la réponse de la cochlée à ces sons.
  • Tympanométrie : ce type de test fournit des informations sur le fonctionnement de l’oreille moyenne et du tympan. Une légère bouffée d’air est envoyée dans l’oreille de l’enfant et l’importance du déplacement du tympan en réponse au changement de pression de l’air est enregistrée. Ce test permet de déterminer si le tympan est percé ou s’il y a du liquide dans l’oreille moyenne.

Tests d’audiométrie comportementale

Les tests comportementaux fournissent des informations concernant la perception auditive de l’enfant et sa réponse aux sons en fonction des différentes hauteurs. Les sons sont transmis grâce à des écouteurs ou des haut-parleurs. L’audiologiste identifie les réponses de l’enfant aux sons les plus doux, les enregistre et les trace sur un graphique appelé un audiogramme.

Mesure de la perte auditive

Le son se produit à différentes hauteurs, appelées des « fréquences » et sur différents niveaux de sonie, appelés « intensités ». L’unité de mesure de la fréquence est le hertz (Hz) et l’unité de mesure de l’intensité est le décibel (dB). La gamme de hauteurs que nous entendons inclut des fréquences basses ou graves (250 Hz) et des fréquences hautes ou aiguës (8 000 Hz). Les gammes d’intensité que nous entendons s’étendent de 0 dB (son très faible) à 120 dB (son très fort). Le test auditif mesure le niveau d’intensité (faible / fort) que nous entendons à chaque hauteur.

L’audiogramme

Les résultats du test auditif sont consignés dans un graphique appelé un audiogramme (une représentation visuelle de l’audition de l’enfant). Les sons les plus doux entendus par l’enfant sont indiqués sur l’audiogramme. Les sons peuvent être faibles ou forts, graves ou aigus. La sonie et la hauteur d’un son sont indiquées sur le graphique. Les sons très faibles se situent en haut du graphique et les sons très forts se trouvent en bas du graphique. Les hauteurs basses sont sur la gauche et les hauteurs aiguës sont sur la droite du graphique.

Audiogramme

Degrés de perte auditive

Le degré de perte auditive correspond à la gravité de la perte auditive. Chez les enfants, l’audition est généralement décrite en fonction du niveau auditif.

  • Gamme normale / aucune perte : 0 à 20 dB
  • Perte légère : 21 à 40 dB
  • Perte moyenne : 41 à 65 dB
  • Perte sévère : 66 à 90 dB
  • Perte profonde : 91 dB ou plus

La perte auditive affecte souvent notre capacité à comprendre la parole. Les consonnes /p/, /k/, /f/, /h/ ou tous les sons /t/, /ch/ et /s/, particulièrement, ne sont plus perçus.

Questions fréquentes concernant les tests auditifs

Pourquoi mon enfant doit-il passer un test auditif ?

Plusieurs raisons peuvent nécessiter un test de l’audition de votre enfant :

  • Votre enfant a obtenu un résultat négatif au dépistage auditif des nouveau-nés ou au dépistage auditif scolaire.
  • Vous, des proches ou l’enseignant de votre enfant pensez que votre enfant a des difficultés à entendre ou à suivre des consignes.
  • Votre enfant affirme qu’il ou elle a du mal à entendre.
  • Votre enfant doit subir une opération de l’oreille.
  • Votre enfant commence un traitement médicamenteux qui peut affecter son audition.

À quelle fréquence mon enfant doit-il passer un test auditif ?

L’état de l’audition de votre enfant peut changer avec le temps. Certaines pertes auditives sont temporaires et peuvent être traitées médicalement. D’autres, en revanche, sont permanentes. En outre, la gravité de certaines pertes auditives peut évoluer (s’améliorer ou empirer) alors que d’autres peuvent se stabiliser. C’est pourquoi, dans le cas des enfants atteints de perte auditive avérée, il est recommandé d’effectuer un test de l’audition au moins une fois par an, afin d’obtenir une image actualisée de l’audition de l’enfant. Si votre enfant est plus jeune ou si les tests auditifs sont incomplets ou peu concluants, plusieurs tests annuels peuvent être nécessaires.

Qui effectue le test auditif de mon enfant ?

Un spécialiste pédiatrique,, formé au traitement des nourrissons et des jeunes enfants, procédera à l’évaluation auditive complète. Ce spécialiste examinera les résultats du test avec vous, répondra à vos questions et vous expliquera la procédure à suivre, si nécessaire, pour évaluer et traiter la perte auditive de votre enfant.