Lorsque perte auditive corrèle avec dépression

Bron, France
Lorsque perte auditive corrèle avec dépression

Bron, France, 25 janvier 2017 - La probabilité de troubles dépressifs majeurs pour les non- propriétaires d’aide auditive souffrant de perte d’audition est de 78,6%.


La baisse de l’audition s’installe généralement de manière insidieuse et progressive. Non traitée à temps, elle peut avoir des répercussions importantes au niveau familial, social, professionnel et cognitif. Phonak, expert dans les systèmes auditifs de pointe, présente son analyse et des chiffres alarmants montrant la corrélation entre dépression et perte auditive.

Le constat est clair, les malentendants ont tendance à s’isoler socialement. En effet, le déficit auditif non traité provoque une dégradation de la qualité de vie, liée à l’isolement, à une vie sociale réduite et une sensation d’exclusion. Diminution des relations sociales, diminution des loisirs, repli sur soi : De nombreux aspects de la vie quotidienne peuvent être altérés. Les conversations, les discussions téléphoniques, la radio ou encore la télévision peuvent devenir de véritables défis au quotidien. L’exclusion mène à une augmentation significative des risques de dépression.

En chiffres :

1/ Qui sont les plus touchés ?

  • Les femmes de moins de 70 ans sont particulièrement sensibles à la corrélation entre perte auditive et dépression.1
  • 11,4% des personnes atteintes de déficience auditive se sentent déprimés. 
  • La probabilité de troubles dépressifs majeurs pour les non-propriétaires d’aide auditive souffrant de perte d’audition est de 78,6%. Les propriétaires d'aide auditive ont un risque moindre d'être déprimés.

2/ Un facteur de rejet social

  • Le rejet social : 34% des personnes atteintes de perte auditive et non appareillées se sentent régulièrement rejetées. 
  • L’impact positif des appareils auditifs : 96% des propriétaires d'aide auditive déclarent que leurs appareils auditifs améliorent leur qualité de vie (communication et participation à des activités de groupe).

Les personnes appareillées communiquent plus efficacement et sont de ce fait moins exposées au risque d'isolement social. Les aides auditives ont également un impact positif sur l’emploi ; une meilleure capacité à entendre son entourage implique un sentiment de sécurité et de confiance en soi. La baisse d’audition est un symptôme dont il faut diagnostiquer l’origine.

La baisse d’audition est un symptôme dont il faut diagnostiquer l’origine. Pour plus d’informations : www.phonak.fr

(1) http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24604103

Taille de l'échantillon France 2015 :
- Échantillon représentatif (échantillon 1): 14 824 personnes
- Malentendants (échantillon 2) : 1 320 personnes
    Non-propriétaires d’aides auditives : 819 personnes
    Propriétaires d’aides auditives : 501 personnes

Source : Etude Anovum – Eurotrack – France 2015

Pour plus d'informations, merci de contacter :

Maud Garrel
Relations Publiques
Tel : 04 72 14 50 28
Email: Maud.Garrel@phonak.com

Chez Phonak, nous sommes convaincus qu’une bonne audition est indispensable à une vie épanouie. Depuis 70 ans, nous restons fidèles à notre vocation et développons des solutions auditives innovantes qui contribuent à changer des vies et favorisent l’épanouissement social et émotionnel. Pour que la vie s’exprime .