Perte auditive chez les enfants

La perte auditive touche 1 à 4 nourrissons sur 1 000 naissances.1 Ce chiffre est bien plus élevé si l’on inclut les enfants atteints de perte auditive variable (due à des infections de l’oreille) et de perte auditive unilatérale (d’un seul côté).

Apprendre à entendre et écouter

Afin de mieux comprendre la perte auditive, il est important de savoir comment l’enfant entend et écoute et de connaître les principales étapes de communication en fonction de son âge.

Après la naissance, l’audition d’un nouveau-né est similaire à celle d’un adulte, mais les bébés doivent apprendre à utiliser leur audition pour développer les bases de la communication. Ils doivent entendre les sons de leur langue de manière répétée afin d’associer les sons et les mots. Ils apprennent à écouter et découvrent le monde en associant les sons aux choses. Par exemple, le son de l’eau qui coule lors du bain ou d’une berceuse apaisante avant de dormir.

Localisation

L’une des aptitudes auditives les plus précoces et les plus simples que l’on observe chez les bébés est la localisation, c’est-à-dire la capacité à localiser la source d’un son. Comme nous entendons à travers deux oreilles (binauralement), nous pouvons localiser les sons avec une extrême précision.

Identifier les capacités de localisation de votre enfant
De manière générale, les nouveau-nés bougent ou ouvrent plus grand leurs yeux lorsqu’ils entendent un bruit intense. C’est ce que l’on appelle le « réflexe de sursaut » et de nombreux bruits intenses peuvent entraîner cette réaction. Lorsque votre enfant a environ cinq ou six mois, les réponses de localisation sont plus facilement identifiables. Il suffit d’émettre des sons faibles derrière l’enfant ou à côté de lui lorsqu’il regarde droit devant. L’agitation légère d’un hochet ou un chuchotement devraient amener votre bébé à tourner la tête en direction du son. Il est très important d’observer dans quelle mesure votre bébé réagit aux sons doux (comme la consonne « s »).

Les principales étapes de développement de la parole et du langage

  • 9 mois : fait preuve d’une compréhension de mots simples tels que « maman », « papa », « non », « au revoir ».
  • 10 mois : son babillage ressemble plus ou moins à des paroles, avec des syllabes simples reliées les unes aux autres (« da-da-dada »). Les premiers mots reconnaissables apparaissent au cours de cette période.
  • 1 an : prononce un ou plusieurs mots.
  • 18 mois : comprend des phrases simples, récupère des objets familiers sur demande (sans les gestes) et désigne du doigt des parties du corps. Possède un vocabulaire parlé de 20 à 50 mots et utilise des phrases courtes (« fini », « aller dehors », « maman bras »).
  • 24 mois : le vocabulaire parlé avoisine au moins 150 mots, avec l’émergence de phrases simples de deux mots. La plupart des paroles sont compréhensibles par des adultes qui ne fréquentent pas l’enfant au quotidien.
  • 3 à 5 ans : utilise le langage parlé en permanence pour exprimer des désirs, refléter des émotions, transmettre des informations et poser des questions. Un élève de maternelle doit comprendre presque tout ce qui se dit. Le vocabulaire parlé se développe pour atteindre 1 000 à 2 000 mots, liés au sein de phrases complexes et significatives. Tous les sons parlés doivent être clairs et compréhensibles à la fin de cette phase de développement.

Si vous remarquez que votre enfant a un retard d’environ trois mois par rapport aux étapes et tranches d’âge mentionnées ci-dessus, nous vous recommandons de faire tester son audition par un audioprothésiste.

Signes de perte auditive

Si votre enfant ne répond pas toujours de manière appropriée aux sons, soyez attentif à ce type de situations. Cela peut être le signe d’une perte auditive. Il est parfois difficile de détecter des formes légères de perte auditive, notamment lorsqu’elle ne touche qu’une seule oreille. Cependant, même les formes légères de perte auditive peuvent affecter la capacité de votre enfant à apprendre par l’audition.

Le signe le plus important d’une éventuelle perte auditive est un retard dans le développement de la parole et du langage. Voici d’autres signes indiquant qu’un enfant n’entend peut-être pas normalement :

  • Ne sait pas qu’une personne hors de son champ de vision parle, surtout en présence d’autres distractions.
  • Sursaute ou regarde avec étonnement quand il se rend compte que son nom a été appelé, quel que soit le niveau de bruit.
  • S’assied près de la télévision alors que le volume est suffisant pour les autres membres de la famille.
  • Augmente le volume de la télévision ou de la chaîne stéréo à un niveau sonore excessivement élevé.
  • Ne répond pas aux voix au téléphone et/ou change le combiné d’oreille continuellement.
  • Ne réagit pas aux sons intenses et bruyants.

Si votre enfant est en âge d’aller à l’école et qu’il est atteint d’une perte auditive légère, il peut présenter des troubles sociaux, de l’attention ou du comportement en classe.

Origines de la perte auditive

La perte auditive peut être congénitale (présente à la naissance) ou acquise (présente après la naissance). Environ 50 % des incidents de perte auditive congénitale sont causés par des facteurs génétiques.1 Les causes non héréditaires par nature incluent les maladies, les infections prénatales et les problèmes survenant à la naissance. La perte auditive peut aussi survenir après la naissance, à la suite d’une maladie, d’une affection ou d’une blessure, par exemple. Si vous vous demandez ce qui a provoqué la perte auditive, adressez-vous à votre pédiatre.

Types de perte auditive

Perte auditive de transmission

Les pertes auditives causées par un problème au niveau de l’oreille externe ou moyenne sont appelées des pertes auditives de transmission. Dans le cas d’une perte auditive de transmission, l’oreille interne fonctionne normalement, mais l’oreille externe ou moyenne est endommagée ou obstruée, ce qui empêche le son d’atteindre l’oreille interne. La perte auditive de transmission chez l’enfant est généralement provisoire et traitable. Les sons venant de l’extérieur sont plus doux tandis que la voix même de la personne semble plus forte que la normale.

Causes courantes de perte auditive de transmission

  • Infections de l’oreille (otites moyennes)

    Les infections de l’oreille moyenne sont la cause la plus courante de perte auditive de transmission chez les enfants. La plupart des enfants contractent au moins une infection de l’oreille au cours de l’enfance.

  • Cire d’oreille (cérumen)

    Dans le conduit auditif, le cérumen agit comme un bouchon d’oreille qui empêche les ondes sonores d’atteindre le tympan. Le cérumen en excès peut être ramolli au moyen de gouttes spécifiques et éliminé avec de l’eau ou retiré par un médecin ou tout autre professionnel compétent. Les cotons-tiges ne doivent jamais être utilisés pour retirer un bouchon de cérumen, car ils peuvent le pousser plus profondément dans le conduit et perforer le tympan en cas d’insertion trop profonde.

  • Otite externe – Il s’agit d’une autre affection touchant le conduit auditif externe. Cette infection bactérienne douloureuse survient lorsque le conduit auditif reste humide après le bain ou la natation. Elle peut provoquer le gonflement du conduit auditif, entraînant une perte auditive temporaire.

Perte auditive neuro-sensorielle

La perte auditive neuro-sensorielle est une affection de l’oreille interne. Elle est causée par un dysfonctionnement de la cochlée (sensoriel) ou des voies auditives vers le cerveau, et est souvent présente dès la naissance. Elle peut également se développer à la suite d’une exposition constante au bruit ou à de la musique forte ou après la prise de médicaments qui peuvent nuire à l’audition. La perte auditive neuro-sensorielle est permanente et ne peut pas être traitée par des médicaments ou par la chirurgie. Dans la plupart de cas, les aides auditives ou les implants cochléaires peuvent être utiles.

La perte auditive due au bruit est le seul type de perte auditive totalement évitable. Les sons peuvent être dangereux lorsqu’ils sont trop forts, même sur une période courte, ou lorsqu’ils sont forts et durent longtemps. Vous devez impérativement veiller à ce que votre enfant ne soit pas exposé à des bruits dangereux, en réduisant le bruit à l’aide de dispositifs de protection ou en éloignant l’enfant de l’environnement bruyant.

Perte auditive mixte

Parfois, il s’agit d’une combinaison de facteurs qui affectent à la fois l’oreille externe ou l’oreille moyenne et l’oreille interne (cochlée), entraînant une perte auditive mixte.

Référence

1 American Speech-Language-Hearing Association. Causes of Hearing Loss in Children. Disponible sur https://www.asha.org/public/hearing/Causes-of-Hearing-Loss-in-Children/.